Accueil / Actus / Pfizer : acteur majeur dans les biosimilaires en oncologie

Publié le 15 février 2021 - PP-ONC-FRA-1229

Pfizer : acteur majeur dans les biosimilaires en oncologie

Biosimilaires

Depuis la fin des années 1990, les traitements des cancers ont bénéficié d’importantes avancées, grâce notamment au développement d’anticorps monoclonaux humanisés recombinants qui ont révolutionné la prise en charge des patients1. Issus d’une recherche et d’un développement plus longs et plus coûteux, ces médicaments biologiques sont généralement plus chers que les médicaments chimiques et la gestion de leur utilisation pose un vrai défi pour les systèmes de santé2.

Du biomédicament au biosimilaire

À l’expiration de leur brevet, ces médicaments biologiques tombent dans le domaine public et peuvent donc être disponibles sous forme de biosimilaires. Un médicament biosimilaire est un médicament qui, comme tout médicament biologique, est produit à partir d’une cellule, d’un organisme vivant ou dérivé de ceux-ci. Son efficacité et ses effets indésirables sont comparables à ceux de son médicament biologique de référence dont le brevet est arrivé à expiration. Son autorisation de mise sur le marché répond à des exigences réglementaires strictes afin de démontrer que sa qualité pharmaceutique, son efficacité et sa tolérance sont cliniquement équivalents à ceux du médicament biologique de référence3.

Une source d’économie pour le système de santé

Les biosimilaires permettent ainsi des économies substantielles pour le système de santé. De façon usuelle, ainsi que le note le rapport annuel du CEPS paru en 2020, la décote initiale, pour les médicaments biologiques en ville, est de 20% pour le médicament biologique de référence et le prix du biosimilaire est fixé à - 40% par rapport au prix du médicament biologique de référence avant la baisse. Au niveau de l’hôpital, les biosimilaires et le médicament biologique de référence ont toujours le même prix, avec 30 % de décote initiale. En ville comme à l’hôpital, un calendrier de décotes au fil de l’eau complète le dispositif4. La stratégie nationale de santé (SNS) pour 2018-2022 a fixé un objectif de taux de pénétration des biosimilaires sur leur marché de référence à 80% d’ici 20225.

Les biosimilaires apportent aux professionnels de santé et aux patients des solutions thérapeutiques ayant démontré une efficacité, une sécurité et une qualité comparables au médicament biologique de référence. Ils permettent de générer des économies qui peuvent être ensuite réallouées au sein du système de santé et ainsi contribuer à sa soutenabilité.

Pfizer expert en oncologie : des thérapeutiques innovantes aux biosimilaires

Pfizer possède plus de 30 ans d’expérience dans la fabrication de médicaments biologiques et plus de 10 ans d’expérience dans le développement et la commercialisation de médicaments biosimilaires en oncologie. Notre portefeuille de biosimilaires en oncologie est constitué de soins de support (érythropoïétine, facteur de croissance G-CSF) ou traitements hospitaliers fréquemment utilisés en oncologie, qui s’inscrivent dans notre engagement à soutenir le système de santé et un accès des patients à l’innovation médicale.

Nous possédons une soixantaine de sites de production de nos biosimilaires, majoritairement aux États-Unis et en Europe6.

Notre offre de médicaments biosimilaires en oncologie s’appuie sur notre expertise dans la prise en charge de nombreux cancers. Nous apportons en effet depuis plus de dix ans de nouvelles thérapeutiques dans la prise en charge des formes graves et avancées de cancers du rein, du sein, du poumon et du sang.

Notre engagement en oncologie se traduit également à travers notre initiative Pact Onco (personnalisation de l’accompagnement du patient en oncologie) qui vise à accompagner le parcours de soins en oncologie, avec une offre d’outils et de services à destination des professionnels de santé et les patients.

Le développement de notre offre de médicaments biosimilaires en oncologie pour des traitements de référence qui ont permis d’importantes avancées dans la prise en charge de nombreux cancers, est complémentaire de notre engagement à innover dans la prise en charge de cancers où le besoin médical demeure encore non couvert. Il répond à notre ambition de réaliser des avancées médicales qui changent la vie des patients, tout en contribuant à la soutenabilité du système de santé.


1Anticorps monoclonaux. Céline Giustrani 23/03/2017. Accédé sur le site internet de l’Institut Curie le 20/08/2020.

2The-Concept-of-Biosimilars-From-Characterization-to-Evolution-A-Narrative-Review. The Oncologist. 2017

3HAS Les médicaments biosimilaires. 2017 Accédé sur le site internet de la HAS le 24/04/2020.

4CEPS. Rapport d’activité septembre 2019. Septembre 2020.

5Henry D. et Taylor C. Pharmacoeconomics of Cancer Therapies: Considerations with the Introduction of Biosimilars. Seminars in Oncology, Vol 41, No2, Suppl3,April2014,ppS13-S20

6Data on file: Bringing Pfizer’s legacy in oncology to biosimilars. Août 2019.