Accueil / MediasCommuniqués de presse / 2020 - « Aidons les antibiotiques à continuer à sauver des millions de vies » Une nouvelle campagne online de Pfizer France

« Aidons les antibiotiques à continuer à sauver des millions de vies » Une nouvelle campagne online de Pfizer France

Paris le 29 septembre 2020 - PP-GIP-FRA-2079

L’antibiorésistance a été identifiée par l’OMS comme l’une des 10 plus grandes menaces pour la santé mondiale1. Depuis plusieurs décennies, le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur plaçant de plus en plus de patients dans des situations d’impasse thérapeutique2. En dépit de l’urgence de la situation, la prise de conscience par la population française demeure faible3. Comment réussir à mobiliser le grand public pour freiner l’antibiorésistance et s’assurer que les antibiotiques continuent à sauver des vies ? Pfizer, acteur historique de la lutte contre l’antibiorésistance, lance une campagne de sensibilisation à destination du grand public. Objectif : éduquer, informer, et engager chaque individu à une utilisation raisonnée des antibiotiques.

L’urgence d’agir !

Peu connue et peu médiatisée, l’antibiorésistance est un phénomène qui ne cesse de s’accélérer depuis plusieurs décennies2. Cette résistance des bactéries au traitement, accélérée par un mauvais usage et une surconsommation des antibiotiques2 , peut engendrer des situations critiques où certains patients se retrouvent désormais en situation d’impasse thérapeutique.

Qu’est-ce que l’antibiorésistance ? L’antibiorésistance, ou résistance aux antibiotiques, consiste pour une bactérie à développer des mécanismes de défense qui leur permettent d’échapper à l’action de ces médicaments2.

• En France, on estime que, chaque année, les infections causées par des bactéries résistantes touchent plus de 120 000 personnes et provoquent plus de 5 500 décès4.

• Le nombre total de décès pourrait passer à 238 000 d’ici 2050 si des efforts ne sont pas fait pour endiguer l’antibiorésistance4.

• À l’échelle de l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Australie, cela représenterait 2,4 millions de personnes4 et 10 millions au niveau mondial5

« Il est essentiel que tous les acteurs de santé – professionnels de santé, entreprises de santé et instances sanitaires – se mobilisent activement pour préserver l’efficacité des antibiotiques. Mais dans ce combat, les patients et également le grand public doivent prendre conscience qu’ils ont tous un rôle essentiel à jouer et peuvent agir à leur niveau pour contribuer à enrayer ce phénomène. » déclare Olivier Lalaude, directeur médical de l’activité hôpital de Pfizer France

Une méconnaissance des Français de l’antibiorésistance et un danger sous-évalué

La prise de conscience est loin d’être acquise. Selon un sondage IFOP/Pfizer datant de septembre 2019, seuls 4 Français sur 10 savent ce qu’est l’antibiorésistance3. Et, 63% des personnes interrogées ne se sentent pas concernées par la nécessité de raisonner leur consommation d’antibiotiques3. « Dans l’imaginaire collectif, l’antibiorésistance est associée à l’hôpital et aux maladies nosocomiales, or nous consommons tous des antibiotiques en médecine de ville (ex : infection urinaire) et sommes donc tous concernés et devons questionner nos comportements. Il existe encore trop d’automédication3 et de surconsommation5 d’antibiotiques en France. Cela vient notamment de la prise d’antibiotiques pour des infections qui ne le justifient pas (le plus souvent virales).» déclare le Pr France Roblot, infectiologue et vice-présidente de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF).

Une toute nouvelle campagne de sensibilisation en ligne menée par Pfizer France

Depuis plusieurs décennies, Pfizer s’investit au niveau mondial de manière active dans la recherche et le développement de médicaments anti-infectieux innovants et dans la lutte contre l’antibiorésistance. En France, soucieux d’activer la prise de conscience du grand public et de contribuer à changer les comportements vers une santé plus préventive, Pfizer lance cette année la nouvelle campagne de sensibilisation « Aidons les antibiotiques à continuer à sauver des millions de vies ». Cette vidéo pédagogique et incitative sera diffusée sur YouTube dès le 1er octobre 2020 et en novembre sur les écrans de plusieurs centaines de pharmacies de ville et cabinets médicaux de France. Elle offre des clés de compréhension et communique les gestes simples pour permettre à chacun d’agir, à son échelle et de manière responsable, afin de lutter contre le fléau de l’antibiorésistance. S’engager pour sauver des millions de vies !

Campagne de sensibilisation

En lançant cette campagne, Pfizer souhaite contribuer à la mise en œuvre d’une démarche responsable et engagée pour préserver l’efficacité des antibiotiques. Inciter le grand public à adopter les bons comportements sur le long terme, activer les leviers pour créer un réflexe prévention durable, participer à changer les comportements, tels en sont les enjeux.

Aider les antibiotiques à continuer à sauver des millions de vies, des pistes d’action pour un enjeu individuel et collectif

• Responsabiliser le grand public

« Les antibiotiques ont aujourd’hui besoin de l’aide de tous. Il faut considérer la question de l’antibiorésistance dans une perspective One Health (Une Seule Santé, Une Seule Planète) qui associe la santé humaine, la santé animale et l’environnement » explique Jocelyne Arquembourg, Professeure en sciences de l’Information et de la Communication à la Sorbonne Nouvelle. « Chaque pays entretient un rapport particulier avec les antibiotiques, souvent pour des raisons historiques, politiques et économiques. En France, l’inquiétude suscitée par les maladies nosocomiales a souvent occulté les problèmes liés à la surconsommation d’antibiotiques en élevage notamment, à l’inverse des pays scandinaves ou de la Grande Bretagne. Aujourd’hui il est indispensable de faire évoluer les pratiques individuelles et collectives dans tous les domaines concernés par l’antibioresistance et l’usage des antibiotiques ».

• Donner les clés pour agir

D’après le Pr France Roblot « Les messages de responsabilité doivent être sans cesse répétés par tous les moyens et les canaux (médias, réseaux sociaux, pharmacien, médecin…). Chacun peut agir à son niveau en adoptant des gestes simples permettant de lutter contre la résistance aux antibiotiques : respecter les indications posées par le médecin, la dose quotidienne et la durée des traitements, limiter l’automédication, respecter les mesures d’hygiène et être vacciné.». Et de poursuivre, « Les médecins doivent par ailleurs avoir davantage d’outils de diagnostic rapide pour ne pas prescrire inutilement.»

• Accompagner les professionnels de santé

Les professionnels de santé au contact des patients - médecins, pharmaciens, infirmiers… ont un rôle essentiel à jouer dans la sensibilisation aux bons gestes de prévention, la prescription raisonnée des antibiotiques, et également dans le suivi du traitement. « En officine, le rôle d’accompagnement est primordial : à la fois pour faciliter le bon usage des antibiotiques lors de la dispensation et pour prévenir la survenue des infections limitant ainsi la prescription » déclare M. Mendelsohn, pharmacien en officine. «Aujourd’hui, parmi les 150 fiches-conseil dans ma pharmacie, aucune ne traite de l’antibiorésistance. Il y a un réel besoin d’information et de formation des équipes officinales et de sensibilisation des patients. Pour exemple, même si le respect de la durée du traitement est un message correctement délivré au comptoir, il est perçu par le patient comme un gage à court terme d’efficacité de l’antibiotique mais non comme un geste individuel essentiel qui, s’il est généralisé, permettra de préserver durablement l’efficacité des antibiotiques » précise-t-il.

• Faire évoluer les pratiques pour favoriser un usage raisonné des antibiotiques

La prise en charge des angines a beaucoup évolué grâce, notamment, aux tests rapides d’identification du germe qui permettent de ne pas traiter par des antibiotiques les angines virales. « Il faut rappeler que dans la plupart des cas, l’angine est due à un virus et les antibiotiques ne servent à rien. » explique M. Mendelsohn. « Il faut donc rendre accessible ces tests au plus grand nombre ». « La lutte contre l’antibiorésistance sera efficace si nous envisageons une coordination pluriprofessionnelle avec une mise en place de protocole par pathologie. Chaque pathologie a des posologies différentes. Le pharmacien a pour rôle de redonner le message au patient or, il n’a pas accès à l’indication. » conclut M. Mendelsohn.

En outre, dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage, les députés ont adopté en décembre 2019 un amendement prévoyant la dispensation des médicaments à l’unité lorsque leur forme le permet6.

Pfizer, acteur de lutte contre l’antibiorésistance au niveau mondial

En 2016, Pfizer était l'un des signataires de la Déclaration pour la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, un appel mondial à l'action, élaboré et signé par plus de 100 entreprises et 13 associations professionnelles, encourageant une collaboration accrue entre les gouvernements et le secteur pharmaceutique pour faire face à l’antibiorésistance7. Dans le prolongement de cette Déclaration, Pfizer et 12 partenaires du secteur ont dévoilé la «Feuille de route de l’industrie» qui présente quatre engagements clés : mettre en place des mesures limitant l’impact environnemental des antibiotiques ; encourager leur utilisation appropriée ; améliorer l’accès aux antibiotiques, aux vaccins et aux solutions diagnostiques actuels et futurs ; explorer de nouvelles opportunités de collaboration ouverte entre l’industrie et le secteur public8.

En 2020, l’entreprise est l’une des 20 sociétés pharmaceutiques à avoir lancé en juillet 2020 un Fonds d’Action contre l’Antibiorésistance (AMRActionFund). Ce fonds vise à mettre à la disposition des patients de 2 à 4 nouveaux antibiotiques d’ici 20309.

> Télécharger le communiqué de presse au format PDF

####

À propos de Pfizer : Des avancées qui changent la vie des patients®

Chez Pfizer, nous appliquons la science et nos ressources mondiales pour apporter aux gens des thérapies qui prolongent et améliorent considérablement leur vie. Nous nous efforçons d'établir la norme de qualité, de sécurité et de valeur dans la découverte, le développement et la fabrication de produits de soins de santé, y compris des médicaments et des vaccins innovants. Chaque jour, les collègues de Pfizer travaillent sur les marchés développés et émergents pour faire progresser le bienêtre, la prévention, les traitements et les remèdes qui luttent contre les maladies les plus redoutées de notre époque. Conformément à notre responsabilité en tant que l'une des premières sociétés biopharmaceutiques innovantes au monde, nous collaborons avec les prestataires de soins de santé, les gouvernements et les communautés locales pour soutenir et élargir l'accès à des soins de santé fiables et abordables dans le monde entier. Depuis plus de 150 ans, nous nous efforçons de faire la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Nous publions régulièrement des informations susceptibles d'être importantes pour les investisseurs sur notre site web à l'adresse www.Pfizer.com. En outre, pour en savoir plus, veuillez nous rendre visite sur www.Pfizer.com et nous suivre sur Twitter à @Pfizer et @Pfizer News, LinkedIn, YouTube et comme nous sur Facebook à Facebook.com/Pfizer.

* Un décret applicable au plus tard le 1er janvier 2022 devra en fixer les modalités.

 

Références

1. OMS, Dix ennemis que l’OMS devra affronter cette année, https://www.who.int/fr/news-room/featurestories/ten-threats-to-global-health-in-2019 (site consulté le 29/07/2020)

2. Ministère des Solidarités et de la Santé, L’antibiorésistance, pourquoi est-ce si grave ? https://solidaritessante.gouv.fr/prevention-en-sante/les-antibiotiques-des-medicaments-essentiels-a-preserver/des-antibiotiquesa-l-antibioresistance/article/l-antibioresistance-pourquoi-est-ce-si-grave (site consulté le 29/07/2020)

3. Enquête IFOP/Pfizer réalisée du 2 au 6 septembre 2019 auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), par questionnaire auto-administré en ligne.

4. Ministère des Solidarités et de la Santé , Une menace sanitaire et économique, https://solidaritessante.gouv.fr/prevention-en-sante/les-antibiotiques-des-medicaments-essentiels-a-preserver/des-antibiotiquesa-l-antibioresistance/article/une-menace-sanitaire-et-economique (site consulté le 29/07/2020)

5. Ministère des Solidarités et de la Santé, Dossier d’information, semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques, 2018

6. Assemblée Nationale, amendement n°2511 relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Décembre 2019. http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/2454/AN/2511 (site consulté le 29/07/2020)

7. International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations (IFPMA) - Declaration by the Pharmaceutical, Biotechnology and Diagnostics Industries on Combating Antimicrobial Resistance 25 Janvier 2016 (page consultee le 18/08/2020)

8. International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations (IFPMA) ; Leading Pharmaceutical Companies Present Industry Roadmap to Combat Antimicrobial Resistance. 20 septembre 2016

9. Pfizer AMR Fund pledge press release. Juillet 2020

 

Contacts presse

Pfizer

Julie Ponremy

[email protected]

Agence Wellcom

Natacha Kalasa

[email protected] – 01 46 34 60 60

PP-GIP-FRA-2079