Accueil / MediasCommuniqués de presse / 2019 - Mémo REIN : Réalisée en partenariat avec l’association A.R.Tu.R., cette application personnalisée accompagne les personnes traitées pour un cancer du rein métastatique par un traitement oral.

Mémo REIN : Réalisée en partenariat avec l’association A.R.Tu.R., cette application personnalisée accompagne les personnes traitées pour un cancer du rein métastatique par un traitement oral.

Publié le 4 avril 2019

logo mémo reinlogo artur

Cancer du rein : un doublement des cas depuis 30 ans

Le cancer du rein représente un peu plus d’1 million de cas dans le monde1, tout sexe confondu. Ce cancer touche en général deux fois plus les hommes que les femmes2. Il représente 3 % des cancers chez la femme et 5 % des cancers chez l’homme (respectivement 10ème cancer féminin et 6ème cancer masculin)3.
En France, plus de 43 000 personnes4 sont atteintes d’un cancer du rein tout sexe confondu, et l’on recense près de 16 000 nouveaux cas par an5, ce qui en fait l’un des cancers dont l’incidence a le plus augmenté en 30 ans (elle a doublé entre 1980 et 2012)6. Avec plus de 175 000 décès par an dans le monde, le cancer du rein arrive au 17ème rang des cancers les plus meurtriers7. En France, il se place au 11ème rang, avec 5 300 décès annuels8.
L’absence de symptômes spécifiques conduit encore trop souvent à sa découverte tardive. L’arrivée des thérapies ciblées a permis de faire évoluer le pronostic des patients atteints d’un cancer du rein métastatique.

Prise en charge du cancer en ambulatoire et observance thérapeutique

Avec l’accélération de la prise en charge en ambulatoire, de nombreux patients atteints d’un cancer doivent apprendre à gérer seuls la prise en charge de leur maladie et de leurs traitements. Médicaments multiples, rendez-vous médicaux, effets indésirables, le suivi n’est pas toujours simple, ce qui peut parfois perturber l’observance thérapeutique.
Selon un article du LEEM paru en 2017 sur l’observance traitements9, la moitié des patients seraient non-observants. La non-observance aux traitements peut être associée aux risques suivants : une aggravation de la maladie, des rechutes, des recours plus fréquents aux professionnels de santé et des effets délétères sur le plan sanitaire mais aussi économique10.
La mise en place d’une solution digitale afin d’améliorer l’observance thérapeutique a été documentée dans l’étude Basch sur le suivi proactif des symptômes et effets indésirables par les patients sous chimiothérapie dans les tumeurs solides, via tablette ou communication avec les soignants. Cette étude indique des bénéfices potentiels en termes de qualité de vie des patients (critère primaire) et de recours aux urgences, hospitalisation ou en termes de survie (critères secondaires)11.

Mémo Rein, une application de suivi de prise de traitement oral dans le cancer du rein métastatique

Engagé de longue date dans l’accompagnement du parcours de soins en oncologie à travers son initiative PACT Onco® (Personnalisation de l’ACcompagnement du patienT en ONCOlogie), Pfizer lance en partenariat avec l’association A.R.Tu.R. (Association pour la Recherche sur les Tumeurs du Rein) l’application Mémo REIN, une application personnalisée qui accompagne les patients tout au long de leur traitement oral. Le but : permettre aux personnes atteintes d’un cancer du rein métastatique de suivre activement et quotidiennement leur prise de traitement contre leur cancer.

« Nous espérons que Mémo REIN sera utile aux patients ayant un cancer du rein et prenant une thérapie orale pour les aider dans la prise de leur traitement et dans leurs relations avec le corps médical » explique Denis Brézillon, Vice-Président de l’association ARTuR.

Une fois l’application Mémo REIN téléchargée (gratuite sur l’App Store et Google Play), le patient crée son profil (de préférence avec l’aide de son professionnel de santé) en complétant différentes rubriques (traitement, date de début, prises...) et accède ainsi aux différentes fonctionnalités de l’application. Celles-ci peuvent être sécurisées par un code d’accès personnel.

Mémo REIN en pratique et ses bénéfices potentiels 

Une meilleure observance au traitement : le patient peut recevoir s’il le souhaite des notifications de rappel, sur son portable, pour ses prises de traitement et ses rendez-vous médicaux.
Un meilleur suivi des effets indésirables et des conseils liés : le patient est invité à noter chaque jour son état de forme physique, sa pression artérielle, les éventuels effets secondaires qu’il ressent (diarrhée, nausée, altération du goût...) ; il peut trouver facilement des conseils pour prévenir et prendre en charge certains d’entre eux. Il dispose également d’un espace pour noter ses questions et son ressenti sur sa maladie et/ou son traitement.
Des consultations mieux préparées : certaines informations renseignées par le patient dans l’application Mémo REIN peuvent être enregistrées dans un rapport personnel. Le patient peut choisir de l’envoyer par email à l’équipe soignante qui le suit (médecin traitant, oncologue, infirmier...), ou l’imprimer pour en discuter directement lors de sa prochaine consultation.
Un poster, à afficher dans les salles d’attente, et un guide pratique à destination des patients sont mis à disposition des professionnels de santé, afin qu’ils puissent présenter aux patients ou à leurs proches l’application Mémo REIN et, si besoin, les accompagner dans la création de leur profil pendant la consultation.

mémo rein applicationmémo rein applicationmémo rein application
mémo rein télécharger l'application


À propos de Pfizer Oncologie

Pfizer Oncologie s'engage à poursuivre le développement de traitements innovants ayant un impact significatif sur la vie des patients atteints d'un cancer. Comptant parmi les leaders en oncologie, nous nous efforçons d'accélérer la mise à disposition de nos avancées thérapeutiques et contribuons ainsi à redéfinir le quotidien des patients. Notre solide pipeline de médicaments biologiques, de petites molécules et d'immunothérapie est spécifiquement axé sur l’identification des découvertes scientifiques les plus prometteuses et sur leur mise en œuvre clinique au profit des patients souffrant de divers types de cancer.
En s’associant à des institutions académiques, des chercheurs indépendants, des groupes de recherche collaboratifs, des gouvernements et des partenaires agréés, Pfizer Oncologie vise à traiter et contrôler le cancer par des médicaments de pointe. Parce que Pfizer Oncologie est convaincu que la réussite en oncologie ne se mesure pas uniquement en termes de médicaments fabriqués, mais plutôt par les partenariats significatifs engagés pour exercer un impact plus positif sur la vie de chacun.

À propos de Pfizer

Pfizer Inc : Ensemble, œuvrons pour un monde en meilleure santé®
Chez Pfizer, nous mobilisons toutes nos ressources pour améliorer la santé et le bien-être à chaque étape de la vie. Nous recherchons la qualité, la sécurité et l’excellence dans la découverte, le développement et la production de nos médicaments en santé humaine. Notre portefeuille mondial diversifié comporte des molécules de synthèse ou issues des biotechnologies, des vaccins mais aussi des produits d’automédication mondialement connus. Chaque jour, Pfizer travaille à faire progresser le bien-être, la prévention et les traitements pour combattre les maladies graves de notre époque. Conscients de notre responsabilité en tant que leader mondial de l’industrie biopharmaceutique, nous collaborons également avec les professionnels de santé, les autorités et les communautés locales pour soutenir et étendre l’accès à des soins de qualité à travers le monde. Depuis près de 165 ans, Pfizer fait la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Pour en savoir plus sur nos engagements, vous pouvez visiter notre site Internet www.pfizer.fr

Contacts presse

Pfizer
Céline Perrin
Tél : 01 58 07 31 58
[email protected]   
@Pfizer_France
www.pfizer.fr
 

COMM Santé 
Anouk Dupré
Tél : 07 62 59 25 53
[email protected]


Références

1. GLOBOCAN Prévalence du cancer du rein dans le monde. International Agency for Research on Cancer (IARC), 2018. Disponible sur le site Global Cancer Observatory, dernier accès le 27/03/19.
2. INCA – Le cancer du rein : points clés
3. European Urology 75. (2019) 74-84. Epidemiology of renal cell carcinoma. Disponible sur le site European Urology, dernier accès le 27/03/19.
4. GLOBOCAN Prévalence du cancer du rein en France, International Agency for Research on Cancer (IARC), 2018. Disponible sur le site Global Cancer Observatory, dernier accès le 27/03/19.
5. GLOBOCAN Estimated number of incident cases France, both sexes, all ages. International Agency for Research on Cancer (IARC), 2018. Disponible sur le site de Global Cancer Observatory, dernier accès le 27/03/19.
6. INCA Evolution 1980-2012 incidence mortalité selon le sexe et localisation pour les tumeurs solides – Disponible sur le site de l’INCA, dernier accès le 27/03/19.
7. GLOBOCAN Estimated number death world, both, sexes, all ages 2018 Graph production: Global Cancer Observatory Disponible sur le site Global Cancer Observatory, dernier accès le 27/03/19.
8. GLOBOCAN Estimated number deaths France, both sexes, all ages 2018 Graph production: Global Cancer Observatory Disponible sur le site Global Cancer Observatory, dernier accès le 27/03/19.
9. Dr G. B., "Causes de non-observance thérapeutique" The Cochrane Library, 12 mai 2012.
10. Encadrement des programmes d’accompagnement des patients associés à un traitement médicamenteux, financés par les entreprises pharmaceutiques". Rapport de l’IGAS n° RM 2007-187P, décembre 2007 (p.22).
11. Basch E. et al. Symptom monitoring with patient reported outcomes during routine cancer treatment: a randomized controlled trial. Vol. 4 nb6. Febr. 20 2016.