Accueil / MediasCommuniqués de presse / 2020 - Valneva et Pfizer annoncent leur collaboration pour co-développer et commercialiser le vaccin VLA15 contre la maladie de Lyme

Valneva et Pfizer annoncent leur collaboration pour co-développer et commercialiser le vaccin VLA15 contre la maladie de Lyme

logo pfizer et valvena

Le candidat vaccin de Phase 2, VLA15, est en cours d’essai pour une indication adulte et pédiatrique en Amérique du Nord et en Europe

Saint Herblain (France) et New York, NY, 30 avril 2020 – Valneva SE (« Valneva ») société spécialisée dans les vaccins et Pfizer Inc. (NYSE: PFE) ont annoncé aujourd’hui leur collaboration pour le développement et la commercialisation du vaccin de Valneva contre la maladie de Lyme, actuellement en essais cliniques de Phase 2.

VLA15 est actuellement le seul programme clinique actif contre la maladie de Lyme et couvre six sérotypes présents en Amérique du Nord et en Europe. Le candidat vaccin multivalent à sous-unités VLA15 cible la surface externe de la protéine A (OspA) de la Borrelia, un mécanisme d’action déjà bien établi pour un vaccin contre la maladie de Lyme. L’OspA est l'une des protéines de surface les plus exprimées par les bactéries Borrelia lorsqu'elles sont présentes dans une tique. VLA15 a démontré de solides résultats d’immunogénicité et d’innocuité lors des études pré-cliniques et de Phase 1. Le programme a reçu le statut de “Fast track” de l’autorité de santé américaine, FDA, en juillet 20171. Valneva a finalisé le recrutement et le suivi de plus de 800 patients dans les deux études de Phase 2 de son vaccin contre la maladie de Lyme. Le Groupe prévoit de publier de premiers résultats de Phase 2 mi 2020.

Valneva et Pfizer travailleront en étroite collaboration pendant tout le développement de VLA15. Valneva pourra recevoir des paiements d’un montant total de $308 millions dont un paiement initial de $130 millions, des paiements d’étape de $35 millions liés à l’avancée du développement du produit et jusqu’à $143 millions de paiements additionnels liés aux premières étapes de commercialisation du produit. Selon les termes de l’accord, Valneva financera 30% de tous les coûts de développement jusqu’à la fin du programme de développement et en retour, Pfizer versera à Valneva des redevances croissantes sur les ventes, avec un taux débutant à 19%. Pfizer dirigera les activités liées aux dernières étapes de développement du vaccin et sera seul en charge de la commercialisation.

Thomas Lingelbach, Directeur Général de Valneva, a indiqué, « Cette collaboration est extrêmement motivante car elle offre l’opportunité d’un développement et d’un lancement rapides d’un vaccin pouvant répondre à un besoin médical très important et non satisfait. Elle valide également les fortes compétences de Valneva en matière de R&D dans les vaccins. Nous pensons que Pfizer est le meilleur partenaire pour notre vaccin contre la maladie de Lyme compte tenu de ses capacités exceptionnelles de développement et de commercialisation. Notre équipe est extrêmement enthousiaste à l’idée de travailler avec un partenaire aussi performant. »

"La maladie de Lyme est la maladie transmise par les tiques la plus fréquente aux États-Unis avec une prévalence et une portée géographique qui ne cessent de croître. Nous avons hâte de travailler en étroite collaboration avec Valneva sur l’avancée du programme VLA15 et de pouvoir potentiellement apporter une nouvelle solution aux patients pour répondre à ce besoin médical important », a indiqué Nanette Cocero, Global President de Pfizer Vaccines. « En tant que société de recherche et fabricant de vaccins pédiatriques et adultes, dont un vaccin contre l’encéphalite à tiques en Europe, nous pensons que l’expérience de Pfizer dans les vaccins, son expertise scientifique et ses capacités commerciales mondiales vont contribuer à permettre au programme VLA15 d’atteindre son plus haut potentiel pour aider à protéger enfants comme adultes contre la maladie de Lyme ».

Cette transaction est subordonnée aux autorisations réglementaires usuelles en matière de droit de la concurrence, dont notamment la loi antitrust Hart-Scott-Rodino (Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act).

Lazard et Dechert LLP ont agi respectivement en tant que conseil financier et conseil juridique pour la transaction.

 


À propos de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une infection systémique causée par la bactérie Borrelia transmise à l’homme par les tiques Ixodes2. Elle est aujourd’hui considérée comme la maladie transmise par vecteur la plus commune de l’hémisphère nord. Selon l’organisme américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), environ 300 000 américains3 sont diagnostiqués chaque année et au moins 200 000 cas seraient également recensés chaque année en Europe4. Les premiers symptômes de la maladie (éruption érythémateuse ou d’autres symptômes moins spécifiques de la maladie tels que fatigue, fièvre, maux de tête, rigidité de la nuque, arthralgie ou myalgie) sont souvent ignorés ou mal interprétés. En cas de traitement tardif ou inadéquat de la maladie, l’infection peut conduire à de sévères complications articulaires (arthrite), cardiaques (cardite) ou du système nerveux central. Le besoin médical pour un vaccin contre la maladie de Lyme ne cesse d’augmenter alors que la maladie continue à s’étendre géographiquement5.

 

À propos de Pfizer

Chez Pfizer, nous nous appuyons sur la science et toutes nos ressources mondiales pour offrir aux patients des thérapies qui prolongent et améliorent considérablement leur vie. Nous recherchons la qualité, la sécurité et l’excellence dans la découverte, le développement et la production de nos médicaments et vaccins. Chaque jour, dans les pays développés comme dans les pays émergents, les collaborateurs de Pfizer sont engagés pour faire progresser le bien-être, la prévention et les traitements contre les maladies les plus graves de notre époque. Conformément à notre responsabilité en tant que leader des industries biopharmaceutiques, nous collaborons avec les professionnels de santé, les gouvernements et les populations locales pour soutenir et élargir l’accès à des solutions de santé fiables et abordables partout dans le monde. Depuis 150 ans, nous nous efforçons de faire la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Nous publions régulièrement des informations importantes pour nos investisseurs sur notre site internet www.pfizer.fr. Vous plus d’informations, vous pouvez également nous suivre sur Twitter @Pfizer et @Pfizer_News, LinkedIn, YouTube et Facebook at Facebook.com/Pfizer.

 

A propos de Valneva SE

Valneva est une société spécialisée dans les vaccins contre les maladies générant d’importants besoins médicaux. Le portefeuille de produits de Valneva inclut deux vaccins du voyageur, IXIARO®/JESPECT® contre l’encéphalite japonaise et DUKORAL®6 dans la prévention du choléra et, dans certains pays, de la diarrhée causée par l’ETEC. Le groupe est également propriétaire d’un solide portefeuille de vaccins en développement dont le seul candidat vaccin en phase clinique contre la maladie de Lyme. Valneva compte plus de 500 employés et exerce ses activités depuis l’Autriche, la Suède, la Grande-Bretagne, la France, le Canada et les Etats-Unis. Pour plus d’information, consulter le site internet du Groupe www.valneva.com et suivez la société sur LinkedIn.

> Télécharger le communiqué de presse au format PDF

Contact presse

Pfizer 
Céline Perrin

01 58 07 31 58
[email protected]

Agence Comm Santé
Anouk Dupré

07 62 59 25 53
[email protected]  


Références

1. Rapport INCa. Les cancers en France en 2017. Disponible sur le site de l’INCa consulté le 10/04/2020
2. Livret LE CANCER DU SEIN MÉTASTATIQUE Europa Donna France COALITION EUROPÉENNE CONTRE LE CANCER DU SEIN Disponible sur le site de Europa Donna France accédé le 10/04/2020
3. Espiè M, et al. Metastatic Breast Cancer: Patient Journey, Patient Needs and Expectations: results of the REALITES National Survey. Oncologies DOI 10.3166/onco-2018-0013.
4. Données internes issue de l’enquête SEINCHRONE. SEINCHRONE est une enquête qualitative, consultative, menée sous forme de tables rondes organisées dans 13 villes de France en présence de 51 patientes atteintes de cancer du sein métastatique âgées de 25 à 75 ans.
5. Plan Cancer 2014-2019
6. Axes opportuns d’évolution du panier de soins oncologiques de support – INCA - Octobre 2016.
7. INCA. Bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer : des connaissances scientifiques aux repères pratiques. Mars 2017. Disponible sur le site de l’INCa consulté le 20/03/2020.